Accueil  |  Introduction  |  Histoire  |  1800-1917  |  URSS et après ?  |  Les personnalités  |  Bibliographie  |  Tests 

B. CIERZNIAK,  Mise à jour : 13-03-2005

L'élite en Russie du XIXe siècle à nos jours
Époque soviétique : 75 ans d'Utopie au pouvoir

Année 1917 et la décomposition de l'empire 

C'est pendant la révolution de 1905 que voit le jour à Alapaïevsk le premier soviet (совет) - conseil d'ouvriers et de paysans. Il sera suivi par d'autres, grâce à l'augmentation du nombre d'ouvriers du fait de l'important essor économique des années 1906-1914. S'y ajouteront des soviets des soldats avec la mobilisation de 1914. Les soviets existent parallèlement au système des partis et indépendamment de ces derniers. Les bolcheviks y seront minoritaires jusqu'en octobre 1917. 

Comme la masse da la population, le tsar n'était pas favorable à la guerre. Il a cédé aux pressions des tendances militaristes, impérialistes et nationalistes. Les premières défaites et les années de guerre défensive ont révélé l'insuffisance de l'économie russe malgré ses progrès récents importants. Les sociaux-démocrates militaient contre la guerre et c'était également la tendance dans les soviets. Lénine, qui a passé les années de la guerre en exil en Suisse, désirait la défaite de la Russie, escomptant que celle-ci précipiterait la chute de la monarchie. 

Il faut noter que la famille impériale, de plus en plus déconnectée des réalités du moment, ne fait rien pour se rendre populaire. En septembre 1915 Nicolas II prend en main le commandement suprême des armées engageant ainsi sa responsabilité personnelle en cas de revers. Il n'avait que le grade de colonel, il n'avait jusque là jamais exercé de commandement et n'était pas au fait de la science militaire moderne. Le plus souvent il se trouve à Moghilev, loin de la capitale et des affaires de l'État. Communiquant par télégramme avec ses ministres et sa famille, il ne se rend pas compte de l'exaspération unanime que provoque la présence à la cour du paysan-guérisseur et dépravé, Raspoutine, qui depuis plusieurs années, sous prétexte d'aider le tsarévitch Alexeï malade, se mêle de plus en plus souvent de politique en influençant l'impératrice par ses conseils et ses prophéties.

Au sommet de l'État, ni le tsar, ni les nombreux ministres qui se succèdent, ne voient pas la lassitude de la population et ne croient pas à la possibilité d'une révolte des masses populaires. Tous sont pris au dépourvu, lorsque commencent les premiers troubles que l'on appelle " la révolution de février", causée par la désorganisation de l'économie, la famine dans la capitale et la présence de nombreuses recrues issues de la paysannerie et non encore formées à la discipline de l'armée.

Chronologie des événements (les dates selon le calendrier grégorien ; pour obtenir la date selon le calendrier julien en vigueur à l'époque en Russie, soustraire 13 jours) :

 

 

17.12.1916 Le meurtre extravagant de Raspoutine par le grand-duc Dimitri, cousin germain du tsar, le prince Youssoupov, marié à une nièce du tsar, et Pourichkévitch, un  député d'extrême droite .

22.01.1917

Grève de 50 000 ouvriers pour commémorer le "dimanche sanglant de 1905.
 18.02.1917 Une région militaire spéciale est créée à Petrograd pour prévenir les désordres.
27.02.1917 A la Douma les députés réclament le limogeage de ministres incapables. 80 000 grévistes à Petrograd.  Le pain manque.
08.03.1917 Manifestation à l'occasion de la Journée de la femme.
09.03.1917 Les confrontations entre les manifestants et les forces de l'ordre. Les cosaques ne se décident pas à tirer.
 10.03.1917 Grève générale à Petrograd. Par télégramme depuis le théâtre de la guerre Nicolas II donne l'ordre de "faire cesser immédiatement les désordres dans la capitale". Le lendemain les soldats tirent : 150 morts.
13.03.1917 Sortie du premier numéro des "Izvestia du soviet de Petrograd", accélérant la création des soviets dans tous le pays.
14.03.1917 Dans son Décret N°1 (Приказ № 1) largement diffusé, le soviet de Petrograd appelle les soldats à créer des comités dans les unités, prenant ainsi le contrôle de l'armée. Ce document aurait été imprimé en Allemagne.
15.03.1917  Formation du Gouvernement provisoire. A Pskov Nicolas II signe l'acte d'abdication en son nom et au nom de son fils Alexeï en faveur de son frère Mikhaïl. Le lendemain ce dernier refuse la couronne.
19.03.1917 Le Gouvernement provisoire présente son programme : amnistie, convocation d'une Assemblée Constituante, garantie des libertés politiques, poursuite de la guerre.
21.03.1917 La famille impériale est arrêtée à Petrograd par le général Kornilov et à Moghilev, le général Alexeïev annonce l'arrestation de Nicolas II. Les biens de la famille impériale seront confisqués sous quelques jours.
 22.03.1917 Les USA reconnaissent le Gouvernement provisoire, suivis immédiatement par la France, la Grande-Bretagne et l'Italie.
25.03.1917 Abolition de la peine de mort.
30.03.1917 Le Gouvernement provisoire reconnaît à la Pologne le droit à l'indépendance après avoir remis en vigueur la constitution de la Finlande.
11.04.1917 La Conférence pan-russe des soviets avec l'élection d'un Comité central composé de mencheviks et de SR (sociaux-révolutionnaires). 
16.04.1917 Lénine rentre d'exil. Le lendemain il prononcera ses célèbres "Thèses d'avril".
01.05.1917 Manifestations des travailleurs avec des slogans contre la guerre.
03,05,1917 Les bolcheviks commencent à former les Gardes rouges.
04.05.1917 Suite aux nombreux cas d'appropriation illégale de la terre par les paysans le Gouvernement provisoire crée le Comité agraire pour préparer la réforme tout en insistant sur la nécessité d'attendre les lois de la future Constituante.
12.05.1917 Le ministre de la guerre démissionne à cause de l'insoumission totale de l'armée.
14.05.1917 Le Gouvernement provisoire et le Soviet se mettent d'accord pour former un Gouvernement de coalition qui verra le jour le 18 mai.
17.05.1917 Le retour d'exil de Trotski.
18.05.1917 Dès sa formation, le Gouvernement de coalition se prononce pour la paix.
20-25.05.1917 La Conférence des mencheviks.
03-24.06.1917 Premier congrès des Soviets. Tous se prononcent pour la formation d'un nouveau Gouvernement de coalition, excepté Lénine, qui affirme que les bolcheviks sont prêts à assumer seuls le pouvoir.
01-17.07.1917 Offensive en Ukraine. Contre-offensive et occupation de la Galicie par les forces allemandes. En Russie, à l'initiative des bolcheviks, manifestations contre la guerre, nombreux cas de désertion. Début de la répression contre les bolcheviks. Lénine s'enfuit en Finlande.
21.07.1917 Nouveau Cabinet formé par Kerenski.
25.07.1917 Rétablissement de la peine de mort au front. La situation économique du pays ne cesse de se dégrader. 
25.08.1917 Le général Kornilov, chef des armées, exige le rétablissement de la discipline. Les allemands menacent Petrograd.
07.09.1917 Kornilov envoie des troupes à Petrograd pour prévenir des actions possibles des bolcheviks. Les unités sont stoppées par les ouvriers, les cheminots et les matelots qui défendent la capitale.
12.09.1917 Kerenski écarte Kornilov et devient chef des armées.
14.09.1917 Proclamation de la République. Kerenski forme un directoire de 4 membres qui se charge des affaires du pays en attendant la formation d'un nouveau gouvernement. Kornilov est arrêté. 
22.09.1917 Les bolcheviks prennent le contrôle du Soviet de Petrograd présidé par Trotski.
26.09.1917 Lénine appelle au soulèvement armé dans des lettres adressées au Comité central.
08.10.1917 Kerenski forme le troisième Gouvernement de coalition.
12.10.1917 Ouverture du parlement (предпарламент). Les bolcheviks s'en vont dès la première séance. Lénine rentre secrètement à Petrograd.
23.10.1917 Lors d'une session clandestine du Comité central Lénine obtient par 10 voix contre 2 la décision en faveur d'un soulèvement armé.
25.10.1917 Création du Comité révolutionnaire de guerre pour organiser la défense de la ville contre les forces allemandes. Trotski le transforme en état major de la préparation de l'insurrection.
04.11.1917 Le Comité révolutionnaire de guerre déclare que seules ses décrets ont force de loi.
06.11.1917 Rupture définitive entre le Soviet et le Gouvernement provisoire qui met sous scellés les imprimeries des journaux bolcheviks et appelle à l'aide les troupes qui lui sont restées fidèles. En face, les gardes rouges, les matelots et les soldats passés du côté des bolcheviks, commandés depuis le bâtiment de l'Institut Smolny. Dans la nuit du 6 au 7 novembre (24-25 octobre selon le calendrier julien) les insurgés investissent sans grande difficulté les points stratégiques de la ville excepté le Palais d'Hiver.
07.11.1917 Le Gouvernement provisoire est chassé, le Comité révolutionnaire de guerre prend le pouvoir au nom du Soviet.
08.11.1917 Décret sur la Paix : proposition pour les belligérants de cesser immédiatement le conflit.
Décret sur la Terre : les terres sont confisquées aux propriétaires sans aucune contre-partie et mises à la disposition des soviets locaux pour être distribuées aux paysans. Dans de nombreux cas il ne fait qu'entériner les faits.
10.11.1917 Interdiction des publications contre-révolutionnaires. 
14.11.1917 Le Comité central du parti des bolcheviks rompt les négociations qui étaient menées en vue de former un nouveau gouvernement de coalition avec des représentants des autres partis socialistes.  
Les bolcheviks persuadent les troupes appelées par le Gouvernement provisoire de passer de leur côté. Kerenski prend la fuite.
Les Soviets prennent le pouvoir dans de nombreuses villes en Russie.
15.11.1917 "Déclaration des droits des peuples de Russie", droits qui vont jusqu'à l'autodétermination et la séparation.
17.11.1917 Pour protester contre le refus des bolcheviks de former un gouvernement de coalition, plusieurs membres quittent le Comité central (Kamenev, Zinoviev, Rykov) qui reviendront cependant très vite.
20.11.1917 La ration de pain à Petrograd tombe à 150 g. 
21.11.1917 Trotski devenu Commissaire du Peuple aux affaires étrangères fait des propositions de paix. 
25.11.1917 Les élections de la Constituante : S-R - 58%, bolcheviks - 25%, cadets et autres partis "bourgeois" - 13%. Cependant les bolcheviks obtiennent la majorité à Petrograd, à Moscou et dans les unités sur le front Nord et Ouest.
27.11.1917

fin novembre 1917 

Le commandement allemand accepte de commencer les pourparlers de paix qui commenceront à Brest-Litovsk le 3 décembre.

Les premières unités militaires contre-révolutionnaires se forment.

03.12.1917 Appel de Lénine et Staline aux musulmans de la Russie pour lutter contre toutes les formes d'oppression.
11.12.1917 Arrestation des dirigeants du parti des cadets accusés de de préparer la guerre civile. Les députés cadets seront chassés de la Constituante.
20.12.1917  Création de la police politique, la "vétchéka"  (ВЧК Всероссийская чрезвычайная комиссия по борьбе с саботажем и контрреволюцией). Le nom de cette institution changera à plusieurs reprises.
22.12.1917 Débute la Conférence de paix de Brest-Litovsk.
26.12.1917 La "Pravda" publie les thèses de Lénine selon lesquelles l'Assemblée Constituante doit se soumettre au pouvoir soviétique 
27.12.1917 Nationalisation des banques, puis des grandes entreprises métallurgiques.
 28.01.1918 Création de l'Armée Rouge. L'organisation est confiée à L. Trotski. 
(31.01.1918) 14.02.1918 Adoption du calendrier grégorien alignant la Russie sur le reste de l'Europe.
19.02.1918 Loi sur la distribution de la terre aux paysans. 25 millions de parcelles de 5 ha seront la cause d'une mauvaise productivité, insuffisante pour approvisionner la population urbaine. Très rapidement commencera la collectivisation et la création des premiers sovkhozes.
03.03.1918 Signature du Traité de Paix à Brest-Litovsk. La Russie perd la Pologne, la Finlande, les Pays Baltes, l'Ukraine, une partie de la Biélorussie et la Transcaucasie. Cela représente la perte de 1/4 de la population, 1/4 des terres cultivées, 3/4 de l'industrie minière et métallurgique.
12.03.1918 Moscou redevient capitale.
29.05.1918 Mobilisation générale dans l'Armée Rouge.
16.07.1918 Assassinat à Ekaterinbourg de toute la famille impériale.
02.08.1918 Toutes les personnes ayant atteint l'âge de 16 ans ont le droit d'entrer dans les établissements d'enseignement supérieur. 
18.08.1918 Tous les journaux "bourgeois" sont interdits.
20.08.1918 Réquisition de toutes les maisons d'habitation : création des appartements communautaires (коммуналка) qui subsisteront jusqu'en 1991 et au-delà.
05.09.1918 Décret sur la "terreur rouge". 
10.10.1918 La réforme de l'orthographe.
26.12.1919 Décret sur la liquidation de l'analphabétisme.
29.01.1920 Décret sur le travail obligatoire.
29.11.1920 Nationalisation de toutes les petites entreprises de plus de 4 salariés.
10.12.1920 Décision du Comité Central sur le Proletkult : la main-mise du parti communiste sur la culture.
déc. 1920 Le cours du rouble a été divisé par 13 000 par rapport à 1913.
1921 Famine et instauration de la NEP, nouvelle politique économique.
30.12.1922. Création de l'URSS.

  Dès la fin de 1917 nombreuses régions de la Russie déclarent leur indépendance et créent des républiques socialistes soviétiques. Au cours de la guerre civile qui va de 1918 à 1920 puis durant les premières années de la NEP elles vont rejoindre, volontairement ou "aidées" par l'Armée Rouge, la République socialiste fédérative soviétique de la Russie (RSFSR) et formeront le 30 décembre 1922 l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) (СССР - Союз Социалистических Советских Республик). Celle-ci cèdera la place à la Fédération de Russie (Российская Федерация) le 8 décembre 1991.

On considère qu'entre1914 et 1920 le pays a perdu dans la guerre étrangère 4 millions de morts, 1 million dans la guerre civile, 7 millions et demi de victimes civiles, au total 12 millions et demi de disparus, soit 8% de la population de 1913.

 En octobre 2002 un sondage demandait aux Russes leur avis sur la révolution de 1917. Les résultats sont comparés à ceux de 1990 et 1997. Sans surprise, une opinion négative est exprimée par les jeunes, les personnes âgées, éduquées à l'époque soviétique, gardent en revanche une opinion positive.

Titres

Suite

Haut de page

  visites à partir du 12 janv 2004
 

visites à partir du 27 sept 2003