Accueil  |  Introduction  |  Histoire  |  1800-1917  |  URSS et après ?  |  Les personnalités  |  Bibliographie  |  Tests 

B. CIERZNIAK,  Mise à jour : 03-06-2007

L'élite en Russie du XIXe siècle à nos jours
XIXe siècle jusqu'en 1917

La littérature russe au XIXe siècle 1

 

La poésie

Au XVIII siècle la langue littéraire russe a beaucoup évolué sous l'influence et grâce aux travaux de l'érudit M. Lomonossov (1711-1765) qui est à l'origine de la standardisation du langage courant et de la définition des trois styles littéraires, élevé, moyen et bas. 

Cette division apparaît inadaptée à N. Karamzine (1766-1826) qui souhaite le rapprochement entre la langue littéraire et le langage parlé, suscitant l'animosité des défenseurs de la langue slave ecclésiastique. Accessible au plus grand nombre, le courant karamzinien l'emportera.

 

Alexandre Pouchkine (1799-1837) (Александр Сергеевич Пушкин), le plus grand génie littéraire russe, efface définitivement la frontière entre la langue orale et la langue écrite. Poète surtout, il excelle dans tous les genres littéraires. On considère qu'il est le fondateur de la littérature russe classique.

 Appartenant à la génération des Décembristes, des romantiques, celle qui imprime à l'élite russe une attitude critique vis-à-vis de l'État, Pouchkine, dont les vers respirent l'amour de la liberté, sera exilé dans le sud de la Russie où il passe plusieurs années. Pendant cette période où il est éloigné des mondanités de la capitale, il est en contact avec le peuple, dont il observe le mode de vie, dont il écoute la langue et les chants. Les vers de Pouchkine se retiennent facilement, et tout Russe est capable d'en réciter un grand nombre. Ils reflètent son amour pour la Russie, sans complaisance cependant : les critiques, souvent exprimées sous forme humoristique, y sont fort nombreuses. C'est le cas en particulier dans le célèbre roman en vers "Eugène Onéguine" (Евгений Онегин), achevé en 1831, où défilent tous les personnages de l'époque, en particulier le dandy Onéguine, désenchanté, oisif, riche, ne sachant pas trouver sa place dans la société, qui passe son temps à s'ennuyer.

 

Si Onéguine s'ennuie, Pétchorine, lui, éprouve une véritable souffrance. C'est le personnage principal du roman en prose, le "Héros de notre temps" (Герой нашего времени") 1840, écrit par un autre poète romantique Mikhaïl Lermontov (1814-1841) (Михаил Юрьевич Лермонтов). 

Pétchorine représente le modèle qu'on appelle dans la littérature russe "l'homme de trop" (лишний человек), dont les idées ne trouvent pas d'application dans la société qui l'entoure, dont la pensée est tournée vers l'individu.

Choqué par la mort de Pouchkine qu'il admirait, il en rend responsable le monde des fonctionnaires de la capitale. Ses vers étant considérés comme un "appel à la révolution", on l'exile dans le Caucase dont il admire la beauté des paysages et l'exotisme. Désenchanté et fougueux, Lermontov écrit  en 1841 : 

Прощай, немытая Россия, 
Страна рабов, страна господ, (...)
Adieu, Russie mal lavée,
Pays d'esclaves et de seigneurs, (...)

On doit aussi à Lermontov une berceuse célèbre en Russie, dans laquelle :

Злой Чечен ползёт на берег,
Точит свой кинжал. (...)
Le méchant Tchétchène rampe sur la rive,
Il aiguise son poignard. (...)

 

  Il faut également citer Nikolaï Nekrassov (1821-1877) (Николай Алекссеевич Некрасов) qui appartient au groupe que E. Lo Gatto appelle les "poètes sociaux". 

Nous sommes à l'époque de l'abolition du servage (1861) et le sort des paysans occupe une large part des publications. C'est la Russie paysanne que décrit Nekrassov, en particulier dans le poème intitulé "Qui donc vit bien en Russie ?" (Кому на Руси жить хорошо ?) (1865-1877). Sept paysans parcourent le pays pour répondre à cette question. Réponse : du mendiant au tsar, personne en Russie ne connaît une vie heureuse. Et le malheur des hommes n'est rien en comparaison à celui qui peut frapper les femmes. L'œuvre de Nekrassov comporte une galerie impressionnante de personnages féminins.

 

Titres 

Suite : prose 

Haut de page

  visites à partir du 12 janv 2004
 

visites à partir du 27 sept 2003