Accueil  |  Introduction  |  Histoire  |  1800-1917  |  URSS et après ?  |  Les personnalités  |  Bibliographie  |  Tests 

B. CIERZNIAK,  Mise à jour : 13-03-2005

L'élite en Russie du XIXe siècle à nos jours
XIXe siècle jusqu'en 1917

Les empereurs de Russie au XIXe siècle  

 

Alexandre III : règne de 1881 à 1894  

Source : http://kolibry.astroguru.com/

 

Né en 1845, second fils d'Alexandre II. Il reçut une éducation moins soignée que son aîné, le grand-duc Nicolas, qui  mourut tuberculeux à Nice en 1865. Parmi ses professeurs, le juriste Constantin Pobedonostsev aura une grande influence sur lui et le guidera pendant tout son règne.

A la fin du règne de son père il est associé aux affaires intérieures de l'État et se pose en protecteur des idées conservatrices. 

A la mort de son père, Alexandre III, tout en multipliant les mesures répressives afin de briser le cycle des entreprises terroristes, se déclare prêt à poursuivre son oeuvre réformatrice. Il convoque un conseil extraordinaire pour discuter du projet signé par son père sur la réunion des délégués. Tandis que les ministres libéraux préparent leurs textes, Alexandre III publie sous l'influence de Pobedonostsev un manifeste sur le programme de son règne. Publié le 29 avril sans avoir été communiqué aux ministres, le manifeste provoque la démission de plusieurs d'entre eux. En effet, il affirme que le servage a été une institution salutaire et il voit la force de l'orthodoxie russe dans son attachement à l'absolutisme. 

De nouveaux ministres tenteront de proposer des projets de réformes, mais toujours sous influence de Pobedonostsev, Alexandre III prend une série de mesures qui tendent à limiter l'activité des institutions fondés par son père. 

Les différences de classes, pratiquement abolies, connaissent une consécration nouvelle dans certains textes de lois. 

Contrairement aux traditions, Alexandre III pratique une russification à outrance en Pologne, dans les pays baltes et en Finlande. L'empire russe multiethnique doit devenir russe et orthodoxe. L'enseignement primaire relève désormais des paroisses. Les cercles intellectuels sont étroitement surveillés et ceux qui prônent les idées révolutionnaires se regroupent à l'étranger. 

En politique extérieure la Russie opère un rapprochement avec la France. A la suite des accords diplomatiques, une convention militaire est signée en 1892 par les généraux de Boisdeffre et Obroutchev. La flotte française visite Cronstadt en 1891 et la flotte russe lui rend sa visite à Toulon en 1893. 

Le prestige de la Russie est grand en Europe et Alexandre III est appelé "Pacificateur" : en effet, son règne est une période sans guerre. Il meurt des suites d'une longue maladie le 20 octobre 1894.

 

Titres

Suite

 

Haut de page

  visites à partir du 12 janv 2004
 

visites à partir du 27 sept 2003